AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I scream your name [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: I scream your name [Terminé] Dim 21 Oct 2012 - 18:13


Justin était affolé, désordonné. Il pénétra dans l’hôpital de Great Falls le cœur bloqué dans sa gorge et cette panique qui faisait vibrer sa lèvre inférieure sans qu'il puisse en reprendre le contrôle. Brian avait eu un accident. Il en avait même été témoin sur son vélo. Un chauffard avait percuté de plein fouet son 4x4 à un carrefour et même s'il avait appelé rapidement une ambulance pour qu'il le prenne en charge. L'étudiant ne pouvait s'empêcher d'imaginer le pire. Il avait suivi l'ambulance et maintenant il devait attendre. C'est que plusieurs infirmières lui hurlèrent avant qu'il arrive à prendre place dans un coin de la salle d'attente.

Justin le regard fixe sur le sol, avait sa jambe qui s'agitait et l'angoisse montait crescendo pour le rendre complétement fou. Il ne s'était jamais inquiété comme ça, même quand Danny s'était pris une balle perdue lors d'un sauvetage dans une prise d'otage. Peut-être qu'il était trop émotionnel en ce moment ? Il faut avouer que rien ne s'était arrangé avec son frère. Il dormait dans sa voiture et se lavait dans les douches du centre sportif. Sa propre famille l'avait renié et son monde entier était entrain de changer. Alors, pour cela qu'il s'accrochait autant à ce qui n'avait pas changé dans sa vie. Brian Downay. Oh, lui et Brian, c'était toujours entre chaud et froid. Et, pourtant, l'attente était là et l'avancement des travaux avaient payés. Le restaurant était bientôt prêt, en tout cas pour la déco c'était terminé et il était plutôt fier de lui. Alors, le restaurateur n'avait pas le droit de l'abandonner.

Justin se leva enfin de son siège quand une infirmière l’appela. Elle l'informa qu'il avait une commotion cérébrale et qu'il était actuellement en salle de réveil. Le jeune Meyer ne semblait pas rassuré pour autant. Pour lui, il devait voir de ses propres yeux le grand brun pour se sentir mieux. Il avait besoin d'être prêt de lui. Après tout, Brian avait été là pour lui. Il insista pour le voir encore et encore. Mais, la réponse était invariable. S'il n'était pas de la famille ou un proche, il ne pourrait le voir. Le jeune blond ouvrit la bouche sans réfléchir, comme il en avait le talent inné, sans se préoccuper des conséquences.

Je...suis son petit ami ! J'ai droit de le voir ! Ou vous voulez que je fasse un scandale ?

Devant, la détermination du jeune garçon l'infirmière lui fit signer des papiers et il alla rejoindre la chambre 323. Il rentra sans attendre et alla prendre une chaise pour s'installer prêt du malade. Les infirmières l'informèrent que Brian dormirait des heures avant que les médicaments se dissipent, mais Justin s'en moquait. Il rapprocha sa chaise et alla prendre la main du grand brun. Il l'enserra comme s'il n'était plus que du verre et resta ainsi à attendre son réveil. Il était prêt à attendre des heures et c'est ce qu'il fit, jusqu'à qu'il sombre dans un profond sommeil, la tête couchée sur le rebord du lit, cette main du trentenaire qu'il n'avait pas lâché et qu'il ne voulait plus jamais lâcher.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Mar 23 Oct 2012 - 20:34

Brian avait invité Justin à déjeuner dans un restaurant de la ville, il savait que la relation entre le jeune homme et son frère ne s'était pas arrangé bien sûr l'information ne venait pas du garçon mais de Danny. Brian avait vu Danny la veille et ce dernier lui avait dit, d'un ton déplaisant, qu'il ne comprenait pas pourquoi il embauchait cette pédale pour travailler avec lui dans son restaurant. Au début Brian n'avait pas répondu mais son meilleur ami devenait de plus en plus désagréable ayant des paroles de plus en plus froides et homophobes, Brian avait toujours été un homme qui savait se contrôler, se contenir mais ce jour-là, sans comprendre pourquoi ... sans vraiment se reconnaître il avait envoyé un coup de poing en plein dans la face de son ami flic, lui disant qu'il avait intérêt à la boucler sinon il n'hésiterait pas à recommencer, qu'il ne supportait pas de l'entendre parler ainsi et que tant qu'il voulait continuer à cracher des insanités sur son petit frère il valait mieux qu'il ne vienne plus le voir ou du moins qu'il ne le fasse plus en sa présence.

Donc ... après avoir rejoint Justin qui finissait sa dernière peinture dans le restaurant près du lac, il décida de l'inviter à manger, après tout il ne devait pas se nourrir comme il le fallait en ce moment et vu le travail qu'il fournissait au restaurant il lui devait bien ça. D'ailleurs, dernièrement, il avait remarqué sur le terrain de football que son joueur manquait d'énergie et de force. Le repas c'était déroulé normalement, ils avaient discutés de choses et d'autres, leurs rapports étaient normaux, malgré qu'ils aient couché ensemble, rien n'avait changé entre eux, il fallait dire que notre beau brun était ainsi, il prenait du plaisir et il passait à autre chose et Justin n'était pas une exception. En sortant du restaurant, il salua le jeune homme qui retournait vers son vélo alors que lui reprenait son 4x4, prenant vers Cunningham pour rentrer chez lui, il s'arrêtait au feu rouge mais en redémarrant au vert, sa voiture fut percutée de plein fouet par un chauffard qui avait grillé le feu rouge, le choc fut tel que Brian perdit connaissance.


Gémissant, sentant des douleurs à peu près sur tout son corps, il ouvrit les yeux, sans savoir ce qui c'était passé, où il était, le plafond était d'un blanc lumineux et éblouissant, sa tête lui faisait mal et il était comme drogué quand Brian sentit une chaleur, une main dans la sienne, il pivota légèrement la tête sur la droite et aperçu une chevelure blonde, il reconnu de suite Justin, le restaurateur allait le réveiller quand une infirmière entra.

Ah vous êtes enfin parmi nous ! Les douleurs sont supportables ? Si vous avez besoin de quelque chose hésitez pas à nous appeler.

Cette bonne femme même si mignonne soit-elle était agaçante, elle n'arrêtait pas de parler, posant les questions les unes après les autres, sa voix aigu résonnait dans la tête de Brian se qui n'arrangeait pas son mal de crâne et puis elle ne lui laissait pas le temps répondre ou de lui demander ce qui c'était passé et ce qu'il avait. Elle vérifiait les notes qui étaient attachées au bout de son lit, tout continuant de piailler, quand elle porta son regard sur Justin, elle esquissa un sourire à la fois amusé et tendre puis elle reprit la parole. Lui jetant un regard désapprobateur

Il est pas un peu jeune pour vous ?

*Quoi ???*

Il avait du se prendre un sacré coup sur la tête car il comprenait rien de ce qu'elle racontait et puis de quoi elle se mêlait et pourquoi les nanas devaient-elles faire de si rapide conclusion ... quand elle continuait.

Votre petit-ami est si mignon, il était si paniqué en arrivant avec vous ... complètement intenable, on a fini par accepter qu'il entre dans votre chambre ... de toute façon il voulait rien entendre ... il tenait absolument à être près de vous.

Petit-ami ??

Arriva-t-il à articuler très surpris, il en revenait pas, elle était malade ou quoi ? Où avait-elle été chercher ça ? Son imagination était débordante mais il valait mieux qu'elle évite de la partager surtout avec lui car il pourrait devenir très désagréable, elle avait de la chance qu'il soit à moitié dans le comateux et puis il valait mieux qu'elle évite de raconter ce genre de conneries ailleurs. Mais elle confirma ce qu'elle venait de dire, précisant que Justin c'était présenté ainsi puis son bipper sonnait et rapidement elle quitta la chambre.

*Ce petit con .. il a osé ... petit-ami ? et puis quoi encore ?!!*

Il dégagea sa main de celle de Justin puis il la leva et la posa sur la tête du jeune homme et se mit à frictionner sa tête.

Debout !! eeeh l'idiot du village réveilles-toi !!!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Sam 27 Oct 2012 - 17:20

Debout !! eeeh l'idiot du village réveilles-toi !!!

Justin se réveilla en sursaut, lui même surprit de s'être endormi sur le lit de Brian. Il regarda Brian lui frictionner la tête avec sa main. Il se frotta rapidement les yeux avec sa deuxième main.Il regarda le beau brun, d'abord secoué par la joie de le voir réveillé et en bonne santé. L'envie de lui sauter au cou, mais aussitôt il fut rattrapé par cette colère qu'il ressentit dans le regard du blessé. Il se leva précipitamment pour prendre ses distances.

Je peux tout t'expliquer !

C'est vrai c'était simple toute cette histoire. Il avait menti pour pouvoir le veiller, il avait pas de quoi tuer quelqu'un. C'est pas comme s'ils étaient ensemble vraiment. Justin continua de reculer, pas pour fuir, mais pour fermer la porte. C'est que cela pouvait crier fort quand ils se retrouvaient ensemble. Il revint et alla s'asseoir en tournant la chaise pour avoir le dossier devant lui. Il posa les mains sur le dossier et s'expliqua:

Ils voulaient pas me laisser rentrer car on a aucun lien. J'ai eu peur, tu comprends ? J'ai paniqué ! Tu es la dernière personne dans ma vie qui m'a pas abandonné...Personne n'était là pour toi...Je savais pas si c'était grave où pas. Je voulais tout simplement que tu es quelqu'un qui te tienne la main au cas où..Je tiens à toi, Brian...

Justin pourtant calme, vit les traits de son visage se contracter et il se mit à pleurer sans vraiment comprendre pourquoi. Il semblait surprit et inquiet alors qu'il porta ses doigts sous ses yeux pour sécher ses larmes. Il essayait de tout faire pour que cela s'arrête, mais rien ne semblait y faire. Se sentant humilié devant une réaction qu'il ne comprenait pas. Il posa une main devant ses yeux, pour ainsi cacher ce triste spectacle au beau brun à ses cotées.

...Alors, je m'en fou si cela fait de moi l'idiot du village...Je m'en fou complétement...
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Lun 29 Oct 2012 - 21:21

Justin se réveillait en sursaut alors que les doigts de Brian lui frictionnaient la tête, il ne mit pas longtemps à bondir, il semblait tout de suite comprendre pourquoi le regard de Brian était légèrement noir, faisant apparaître une certaine froideur à son encontre. Il s'excusait de suite, enfin du moins il disait pouvoir tout expliquer et Brian avait hâte de voir ce qu'il allait bien pouvoir dire pour sa défense car de son point de vue rien ne pouvait expliquer son attitude. Debout il s'avança vers la porte et en profita pour la fermer, il devait se douter que Brian allait se mettre en colère et surement lui gueuler dessus, et sincèrement c'est bien ce qu'il pensait faire. Lui qui avait tout fait pour ne pas que l'on sache qu'il aimait aussi les hommes, voici que ce petit idiot disait à qui voulait l'entendre qu'il était son petit-ami, ce qui était fou et ridicule. Mais pour le moment il ne disait rien, il laissait Justin lui expliquer ses raisons.

Ils voulaient pas me laisser rentrer car on a aucun lien. J'ai eu peur, tu comprends ? J'ai paniqué ! Tu es la dernière personne dans ma vie qui m'a pas abandonné...Personne n'était là pour toi...Je savais pas si c'était grave où pas. Je voulais tout simplement que tu es quelqu'un qui te tienne la main au cas où..Je tiens à toi, Brian...

Dans ta vie ? Mais de quoi est-ce que tu parles ?

Le coach s'emportait à ses paroles ridicules et s'emportant légèrement, il sentit une douleur le traverser de part en part lui faisant grincer des dents et esquisser une grimace montrant sa souffrance. Mais c'était fou non ! bon oki Brian lui donnait du boulot, ils avaient couché ensemble mais cela ne voulait pas dire qu'ils avaient un quelque conque rapport. Oui il l'avait aussi invité à déjeuner et alors .... ça ne prouvait rien du tout.

Et je n'ai besoin de personne ... pour me tenir la main ou autre.

Brian lui en voulait d'avoir inventé cette histoire, d'avoir insinué devant tout le monde qu'il était gay. Il n'en avait pas le droit, quelque soit ses intentions. Et pour qui il se prenait à vouloir lui tenir la main et lui dire qu'il tenait à lui, oui c'était surement ce qui l'énervait encore plus, il ne pouvait l'expliquer mais l'entendre dire ces choses, l'entendre insinuer qu'il tenait à lui à ce point était une connerie monumentale. Ce gamin était un idiot rêveur et romantique ... qu'est-ce qu'il croyait , Qu'il y avait quelque chose entre eux ? Qu'ils étaient proches ? Non ... non il n'y avait rien de ça .... c'était impossible et il devait le comprendre et Brian n'y allait pas de main morte, pourtant en voyant ses yeux pleurer, il fut touché, il ne le voulait pas, mais ce gamin parfois provoquait en lui des choses qu'il ne comprenaient pas, qu'il ne maîtrisaient pas et surtout qu'il n'aimaient pas. Cependant malgré ses larmes, il restait fort, il se rebellait de nouveau, affrontant Brian à travers des paroles, lui disant que si cela faisait de lui l'idiot du village il s'en fichait pas mal. Brian afficha un léger sourire et ajouta

Ce ne sont pas les raisons qui manquent pour dire que tu es l'idiot du village ... mais c'est vrai que tout ça ne fait que renforcer mon idée à ce propos.

Finalement il s'en amusait, même s'il restait toujours désagréable et déplaisant, il en était tout de même moins méchant, il semblait arrondir les angles. Car il aurait pu être plus froid, lui dire d'arrêter de chialer comme un gosse. Lui demander de foutre le camp en lui disant qu'ils n'étaient rien l'un pour l'autre et qu'il se fichait pas mal qu'il soit là ou non. Qu'il n'avait pas besoin de lui. Mais il ne le fit pas, était-ce parce qu'il n'en avait pas envie ou bien parce que ce n'était pas tout à fait vrai, seul lui le savait et encore. Parfois quand il était avec Justin, il lui arrivait de se poser un tas de questions et de douter de certaines choses.

La prochaine fois ... que tu joues le rôle du fiancé éperdument amoureux et inquiet je te balance par la fenêtre !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Lun 29 Oct 2012 - 21:54

Dans ta vie ? Mais de quoi est-ce que tu parles ?

Justin n'avait pas envie de s'expliquer plus car les larmes avaient envahies ses yeux et cela sans son accord. Pourquoi soudainement penser que Brian puisse disparaitre le mettait dans des états pareilles ? Il ne voulait pas pleurer surtout pas devant le grand Brian Downay qui se moquait de toute le monde sauf de sa petite personne. Mais, c'était vrai ce que l'étudiant venait d'avouer. Brian était important dans sa vie, bien sûr qu'ils n'étaient pas ensemble.

Laisse tomber...

Il fallait mieux pas qu'il s'explique sinon il allait dire encore des bêtises encore plus grosse que lui et ses stupides larmes qui n'arrêtaient pas de couler. Il était ridicule. Bien sûr, que Brian n'avait besoin de personne pour lui tenir la main. Et, pour cause. Justin et lui n'avaient pas recouchés ensemble et le jeune blond n'avait pas essayé de l'embrasser ou de lui faire des propositions. Justin s'essuya les yeux avec rage, pas encore en colère à cause de la froideur de Brian, mais en colère après lui. Il devait passer pour un gamin amouraché complétement demeuré.

Je sais que tu n'en as pas besoin...Brian Downay ne croit qu'en la baise...

Justin s'essuya les yeux avec rage, pas en colère à cause des propos de Brian, mais en colère après lui. Ses paroles étaient sèches mais uniquement car Il devait passer pour un gamin amouraché complétement demeuré. Brian n'avait pas besoin de genre de rumeur. Il se sentait soudainement coupable, mais s'il pouvait arranger cela. Il commença à arrêter de pleurer au sourire du beau brun comme si celui-ci avait un pouvoir sur lui. Il renifla bruyamment à sa réflexion sur le fait que ses actions renforçaient son idée à son propos. Il se mit à rire encore traverser par les trémolos de cette réaction viscérale qui l'avait traversée.

Dans chaque ville, il faut son idiot du village...Cela amuse les enfants et les passants...Au moins, j'aurais eu une utilité ici avant de partir...

Justin fronça les sourcils et se mordit violemment la langue. Il devait vraiment s'acheter une muselière. Lui, qui n'avait encore dit à personne qu'il allait retourné vivre chez son père. Il avait acheté son billet de train hier et même si celui-ci avait la main légère sur sa personne. Ce n'était pas une vie pour lui de vivre dans sa voiture et se doucher à la fac. Mais ses oreilles se mirent en siffler en entendant Brian l'appeler l'éperdu amoureux. Son égo ne pouvait accepter cette version, mais si finalement au fond de lui Justin était fou de cet homme, fou à en crever.

Et, toi la prochaine fois évite d'avoir un accident et j'aurais pas à mentir ! Éperdument amoureux, ce qu'il faut pas entendre... Bon, tu as soif ? Je pourrais te servir un verre d'eau ? Tu veux que je prévienne quelqu'un ? Que j'aille te chercher des affaires propres chez toi ? Et, je sais que tu n'as besoin de personne, mais sauf si tu veux finir le cul à l'air en sortant de l'hosto...C'est toi qui voit !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Dim 4 Nov 2012 - 13:53

Justin partageait avec Brian la peur qu'il avait ressentit en pensant le perdre, le mal qu'il avait en le sachant seul, il était sincère et vraiment touché au point de pleurer, notre blessé en était surpris, il ne s'attendait pas à une telle réaction, il comprenait que Justin devait réellement toucher à lui, plus qu'il ne l'aurait cru ou même pensé, ça le touchait, oui même s'il ne le montrait et encore moins le disait, il y avait une drôle de sensation qui naissait en lui, quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de ressentir, quelque chose qui le perturbait réellement, mais qu'il arrivait à cacher, si bien, qu'il restait lui même, répondant à Justin d'une façon toujours aussi froide. Lui rappelant qu'il n'avait pas besoin de lui, ni de personne soulignant au passage qu'il n'était rien l'un pour l'autre, ce qui était vrai, du moins du point de vue de Brian, certes ils avaient couchés ensemble mais si Brian devait être proche de toutes les personnes avec qui il couchaient il en finiraient plus. Seulement à voir l'habitude du jeune homme, ça ne semblait pas être son point de vue. Mais Brian évitait le sujet, il ne voulait pas entrer là-dedans, il préférait faire comme si de rien n'était, comme s'il ne remarquait rien. Comme si ainsi tout finirait par passer.

Et ça marchait car le blondinet essuyait ses yeux avec rage, il répondait qu'il savait que Brian n'aimait que la baise, ce qui fit sourire notre beau brun. Il retrouvait le Justin qu'il connaissait tant, franc, direct, mordant. Ajoutant qu'il fallait bien un idiot dans chaque village pour faire rire les villageois et qu'ainsi il aurait une utilité. Brian comprenait alors qu'il passait par des choses difficiles en ce moment, entre son altercation avec son frère, le rejet de sa famille, le fait qu'il ait du quitter la maison, d'ailleurs il ne savait même pas où il vivait en ce moment, trop occupé par sa petite personne Brian n'avait pas prit le temps de s'inquiéter un peu pour lui, alors qu'au contraire Justin était prêt à se rendre malade et à pleurer pour lui.

T'es vraiment un idiot

Ajoutait-il avec un large sourire et posant un doigt sur son front pour le pousser ensuite, appuyant ainsi sur sa remarque amusée, grimaçant ensuite car ce mouvement lui faisait mal aux côtes. Il lui précisait toujours sur le même ton que la prochaine fois qu'il s'avisait de jouer le rôle de l'amoureux il le jetait par la fenêtre, Brian fut stoïque pendant un instant en voyant les réactions du jeune homme à ses paroles.

Il semblait énervé soudain, vexé presque blessé et s'emportait alors qu'il s'était lui-même présenté ainsi, pleurant, criant et s'énervant contre les infirmières, demandant absolument à le voir. Et maintenant une petite remarque comme cela le mettait dans un état de colère que Brian ne comprenait pas.

Et, toi la prochaine fois évite d'avoir un accident et j'aurais pas à mentir ! Éperdument amoureux, ce qu'il faut pas entendre... Bon, tu as soif ? Je pourrais te servir un verre d'eau ? Tu veux que je prévienne quelqu'un ? Que j'aille te chercher des affaires propres chez toi ? Et, je sais que tu n'as besoin de personne, mais sauf si tu veux finir le cul à l'air en sortant de l'hosto...C'est toi qui voit !

Eeeeeeh eh eh eh !!! ça va l'interrogatoire .... une question à la fois .... tu veux pas prendre directe ma déposition, mes empruntes et mon urine ? Puis je te ferais remarquer que c'est ce con qui a grillé le feu rouge et à défoncé ma ...

Il s'arrêta nette en pensant à sa voiture.

Oh Putain !! Dans quel état est ma bagniole ? J'suis sûre qu'elle est foutue !!! J'vais tuer cet abrutis !!!

Il en avait oublié les questions de Justin, il était en colère qu'il aurait pu prendre feu, il faut dire que sa voiture était neuve et qu'il l'avait payée une petite fortune. Mais il se repris et serra les poings puis respirant, il reportait son regard sur Justin ...

Tu voulais savoir quoi Sherlock Homes ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Jeu 8 Nov 2012 - 8:38

T'es vraiment un idiot

Justin lui abandonna ce léger sourire tout en baissant la tête quand son doigt rencontra son front. Les doigts de l'étudiant perdus dans les coutures du drap du lit de Brian. Il n'avait pas que l'humour comme armes et bagages.

Ouais...Je suis un idiot, mais un idiot mignon et sexy.

Il se sentait vidé par cette journée, par cette vie usante. Le jeune Meyer n'était pas du genre à abandonner malgré sa vie actuelle. Alors, sans rechercher le regard de Brian il essaya de se reprendre. Ce regard dans lequel il aimait se perdre, même si cela n'avait été que du sexe entre-eux. Ce regard qui lui donnait tous les courages. Car, il n'était pas un garçon à aimer jouer les sentimentales. Il n'avait pas apprécié devant le restaurateur, pour lui il avait été faible et cela lui donnait plus envie de lui donner des claques plutôt qu'autre chose.

Oh Putain !! Dans quel état est ma bagniole ? J'suis sûre qu'elle est foutue !!! J'vais tuer cet abrutis !!!

Les doigts de Justin se crispèrent sur les draps. Son regard remonta vers le malade. Il annonçait déjà ce qu'il allait sortir prochainement de sa bouche. C'est qu'il savait que Downay aimait sa voiture. C'est donc des expressions crispées qu'il commença comme un enfant hésitant qui allait réciter sa leçon devant son professeur.

Ta bagnole n'a pas eu ta chance...Ils ont dit qu'elle était bonne pour la casse...

Justin rien ajouter de plus. Il ne voulait pas être condescendant ou faire de la philosophie de bazar. Il comprenait la colère de son ami. C'était beaucoup d'argent. Le jeune blond regarda Brian serrer les poings et posa une mains sur son genoux pour essayer de le détendre ou en tout cas pour le faire sortir de son état colérique qui n'était pas bon pour son état. Puis, quand Brian s'adressa à nouveau à lui, il répondit aussitôt :

Je te demandais si tu voulais que j'aille te chercher quelque chose chez toi ?

La main de Justin toujours abandonné sur le genoux de Brian, le garçon l'avait oublié ou attendant que la main de Brian le repousse comme à son habitude. Il pensa soudainement à quelque chose pour laquelle il devait interroger le grand brun et cela malgré la situation.

Et, je sais que c'est pas le meilleur moment pour te poser la question, mais...tu n'as plus besoin de moi maintenant au resto ? On a finit les rénovations et la déco comme prévu ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Lun 12 Nov 2012 - 17:49

Brian se moquait de Justin, disant qu'il était idiot alors qu'il le voyait pleurer et qu'il pouvait sentir l'inquiétude qu'il ressentait à son égard, cela le troublait quelque peu mais en même temps l'amusait beaucoup, lui qui, au final, n'avait que peu de personnes dans son entourage capable de s'inquiéter ainsi pour lui et encore moins le pleurer et ... il savait pertinemment pourquoi : Il était le roi des cons et des salopards. Le jeune homme ne s'emporta pas au contraire il continua sur le ton de la blague répondant qu'il était un idiot sexy et mignon ... Ce qui était vrai, mais Brian n’acquiesçait pas, il se contentait de sourire. Puis Justin le mettait en garde lui disant que la prochaine fois il avait qu'à éviter d'avoir un accident puis il se mit à lui demander tout un tas de choses, le restaurateur ne parvenait pas à suivre, et son mal de crâne ne faisait qu'augmenter, il le stoppa alors rapidement et toujours avec humour, lui demandant s'il ne voulait pas non plus un peu de son urine mais alors en repensant à l'accident il se demandait dans quel état pouvait être sa voiture, il était persuadé qu'elle devait être foutue et .. le blondinet ne le rassurait pas au contraire, il allait dans son sens, lui avouant qu'elle était bonne pour la casse.

MERDE !!!!

S'exprimait-il furieux, serrant les poings et tapant même un grand coup sur son lit. Il avait investit une petite fortune dans cette voiture, elle était si magnifique, pour Brian ... sa voiture avait surement autant d'importance qu'une bague de fiançailles pour une femme. La colère l'envahissait et la haine qu'il avait pour l'abrutit qui l'avait emboutit ne faisait que croître, cependant soudain il sentit la main de Justin se poser sur son genou, une douce chaleur l'envahissait, il savait ce qu'il essayait de faire et finalement ça marchait, il se calmait quelque peu et il comprenait même que sa réaction était surement disproportionnée. Alors il se calmait peu à peu, il posait son regard sur le blondinet et d'un sourire amusé il lui demandait ce qu'il voulait savoir, continuant même à faire de l'humour en le surnommant Sherlock Holmes.

Je te demandais si tu voulais que j'aille te chercher quelque chose chez toi ?

Il pensait vraiment à tout et il était vraiment attentionné, Brian restait silencieux, gardant son regard sur Justin. Pourquoi il faisait ça ? Pourquoi il agissait si gentiment avec lui ... car il était pas des plus sympathique avec lui ? Alors pourquoi tout ça ... surtout pour lui ? Brian ne savait pas, ne comprenait pas et en même temps il ne demandait pas ... quelque part il avait peur de sa réponse, de savoir ... tant qu'il ignorait les choses, il ne pouvait pas en tenir compte, c'était surement lâche mais surtout plus facile.

Je ne sais pas ... j'ai même pas pensé à demander à l'infirmière combien de temps il allait me garder ici ... tu ne ... pourrait pas te renseigner.

Le restaurateur espérait rentrer au plus vite chez lui, il avait toujours détesté les hôpitaux, il avait d'ailleurs fait un super effort la dernière fois en accompagnant Justin à l'hôpital et en restant près de lui un moment; D'ailleurs en repensant à cela, il se rendait compte que les rôles étaient cette fois inversés et sans s'en rendre compte il esquissait un sourire quand Justin s'adressait de nouveau à lui.

Et, je sais que c'est pas le meilleur moment pour te poser la question, mais...tu n'as plus besoin de moi maintenant au resto ? On a finit les rénovations et la déco comme prévu ?

Il avait raison les rénovations étaient finis tout comme la décoration d'ailleurs et en réalité il en était pour une grande partie le responsable de tout cela, Justin lui avait réellement rendu de grands services, son aide avait été plus bénéfique.

C'est vrai !! tout est fini et je t'en remercie !

Ooo Shocked Brian Downay qui disait merci, purée !! ... C'était un jour particulier ou alors son coup sur la tête avait du lui endommager le cerveau. Nooon ! Il était conscient de ce que Justin avait abattu comme travail et que sans lui, il n'aurait jamais été aussi vite. Sans lui le restaurant n'aurait pas été si réussit, il avait fait un boulot merveilleux, ses peintures étaient magnifiques. Justin était véritablement doué, que ce soit pour la peinture, le dessin ou l'architecture, il avait été de très bons conseils. Mais ça il ne lui disait pas, il se contentait d'un merci, sans entrer dans les détails, sans prendre le temps de lui faire des compliments ou de lui dire tout ce qu'il pensait de lui, non ça il le gardait pour lui ... sauf ... soudain, sans vraiment y penser il lui proposait

Ca te dirait de continuer à bosser avec moi ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Jeu 15 Nov 2012 - 8:23

Je ne sais pas ... j'ai même pas pensé à demander à l'infirmière combien de temps il allait me garder ici ... tu ne ... pourrait pas te renseigner.

Justin hocha la tête et était déjà débout. Il abandonna Brian quelques instants. Il quitta sa chambre, ferma la porte derrière lui. Il alla ensuite s'adresser à la surveillante en chef du service. Cela prit quelques minutes car l'étudiant y mit les formes pour être poli et avoir accès aux informations qui étaient loin de le regarder. Il refit son entrée dans la chambre d’hôpital et ferma cette fois la porte derrière lui pour qu'ils soient tranquilles. Justin prit place et ouvrit la bouche pour délivrer les informations qu'il avait réussi à glaner.

Donc...Elle m'a demandé de te laisser dans quelques minutes. Un médecin va venir t’ausculter et si tout va bien tu pourrais sortir ce soir, mais pas tout seul. Tu n'as pas le droit de conduire et avec les médicaments qu'ils vont te donner tu serras groggy quelques jours. Donc, je viendrais te chercher et je te ramènerais chez toi, et c'est pas négociable.

L'étudiant savait que Brian n'aimait pas les ordres ou qu'on prenne des décisions à sa place. Il savait aussi que le restaurateur serait trop orgueilleux pour lui demander une chose pareille. Justin décocha donc un clin d’œil, tout en tirant la langue vers l'accidenté, en espérant que mettre un peu d'humour pourrait désamorcer la situation. Il savait bien qu'il y a des centaines de femmes à Great Falls qui seraient ravis de raccompagner Brian chez lui. Mais, il voulait que cela soit lui et personne d'autre.

Puis le jeune Meyer posa la question qui lui brulait les lèvres. Il devait savoir si son travail avec Brian était terminé. Il avait prit son billet de bus et il partirait à la fin de la semaine. Il ne voulait pas partir comme un voleur. Il avait adoré peindre et dessiner sur les murs du futur restaurant de Downay. Il était très fier de leurs travail. Mais, qu'il avait toujours sa main abandonné sur le genou du malade, il ne put s'empêcher de montrer sa surprise à ce " merci " qui ne passa pas par l'oreille d'un sourd. Justin releva sa main et la passa dans ses cheveux, tout en rougissant jusqu'aux oreilles. C'est la première fois qu'il le remerciait pour quelque chose. Est-ce que c'était le ronron des machines ? Mais, Justin se mit à fixer Brian avec cet éclat si brulant. Il était amoureux, reconnaissant et quittait Brian allait être pour lui une déchirure, alors quand il lui proposa de travailler avec lui. Justin sauta de son siège.


Avec plaisir ! Sans hésiter une seule seconde.

Debout, Justin remarqua les regards des infirmières qui l'invitaient à quitter la chambre à l'extérieur. C'était pourtant la meilleure nouvelle qu'il venait d'avoir depuis des semaines. Justin était resplendissait et souriant jusqu'aux oreilles, jusqu'à que les préparatifs de son départ ne tuent dans l’œuf cette bonne humeur. Il baissa la tête, son sourire avait disparu et il se gratta la tête.

...Mais, je dois dire que j'avais prévu de partir pour retourner chez mon père depuis que cela va si mal avec ma mère et mon frère... J'ai dépensé toute mes économies pour mon billet...Bref, on en rediscutera...Allez maintenant repose toi.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Mar 20 Nov 2012 - 17:44

Brian demandait à Justin de se renseigner sur sa possible sortie. Car après tout il n'était pas dans un état grave, les médecins l'avaient bien soigné et il n'y avait pas de réelle raison, à son avis, pour qu'il reste plus longtemps ici, il fallait avouer qu'il avait très envie de ficher le camp d'ici et le plus rapidement possible. Justin se levait d'un bond, il semblait accepter de faire ce qu'il lui demandait, il ne dit rien et se contenta de hocher de la tête pour lui faire savoir qu'il était d'accord, et assez rapidement il disparaissait derrière la porte qu'il refermait derrière lui. Brian l'avait suivit du regard et quand il se retrouva seul, il soupira passant sa main dans ses cheveux. Il ne savait pourquoi mais être avec Justin était particulier, il appréciait et en même temps, il n'aimait pas trop ça sans vraiment savoir dire pourquoi. Et puis il avait fallut qu'il parle d'eux comme un couple, qu'il avoue presque l'homosexualité de Brian alors que ce dernier faisait tout pour le cacher, il se disait que connaissant cette ville cette information risquait de vite faire le tour de la ville et deviendrait rapidement une rumeur. Ce n'était pas qu'il en avait honte mais bon il y avait déjà bien assez de rumeur sur lui, que ce soit actuellement ou par le passé, il n'avait pas besoin de ragots en plus.

Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvrait à nouveau et Justin apparaissait devant lui, il s'approchait du lit et venait se tenir à côté de lui, l'informant alors de ce qu'il avait appris.


Donc...Elle m'a demandé de te laisser dans quelques minutes. Un médecin va venir t’ausculter ....

j'espère qu'il est sexy !! Dans ce cas là il pourra m'ausculter autant qu'il veut !!

Ajoutait le beau brun tout sourire, coupant la parole au jeune homme. ce dernier ne semblait pas aussi enjoué ou amusé par cela que lui, mais peu importe, il ne rajouta rien et au contraire, il se tut et regarda Justin en attendant la suite des informations.

... et si tout va bien tu pourrais sortir ce soir, mais pas tout seul. Tu n'as pas le droit de conduire et avec les médicaments qu'ils vont te donner tu serras groggy quelques jours. Donc, je viendrais te chercher et je te ramènerais chez toi, et c'est pas négociable.

Le fait de savoir qu'il pourrait peut-être sortir ce soir ravissait Brian, seulement il ne s'attendait pas à ce que Justin doive s'occuper de lui, le ramener et le surveiller comme une gentille infirmière. Non cette idée ne lui plaisait pas du tout, même s'il disait que ce n'était pas négociable; Pour l'instant il ne disait rien, mais n'en pensait pas moins, il verrait ça quand il serait chez lui, il n'aura surement pas trop de problème pour ce débarrasser du gamin, après tout il allait pas lui donner des ordres, surtout chez lui. Et depuis quand Brian écoutait les autres et les laissaient décider pour lui ? JAMAIS !!! Même ses parents et ses amis n'y parvenaient pas alors ce n'était pas un sale gosse qui allait s'imposer et décider pour lui. En plus il semblait prendre plaisir à ce petit jeu, il souriait, lui adressait un clin d'oeil et lui tirait même la langue, Brian secoua la tête de droite à gauche et avoua.

Bah je crois que je n'ai pas le choix !

Il s'avouait maintenant vaincu ?? Noon ... mais bon il n'avait pas envie de se prendre la tête, il ne savait même pas encore s'il pouvait sortir ce soir. Il s'occuperait de ce détail un peu plus tard. Sans s'y attendre, le jeune Meyer abordait le sujet de leur coopération, de son travail pour lui au restaurant. Il voulait savoir s'il avait encore besoin de lui ou non. Et sous toute attente, le restaurateur lui proposait de continuer à bosser avec lui. C'est fou tout à l'heure il n'appréciait pas, sans vraiment savoir pourquoi, qu'il soit sans cesse près de lui et maintenant, encore sans vraiment l'avoir prévu ou autre il lui demandait de travailler avec lui. Pourquoi ? Pourquoi faisait-il cela ? Il appréciait son travail, il avait bossé dur et avait proposé de bonne idée, c'était certain, cependant ... cependant il ne pensait pas continuer leur coopération ... mais ... pourtant il lui demandait ... oui ... même s'il ne l'avouait pas il avait aimé bosser avec lui, il avait apprécier son aide et reconnaissait son talent, il pensait qu'il lui devait et ... et ... Non c'était ridicule et improbable. La main du jeune homme quittait le genou de Brian pour se faufiler dans ses cheveux, esquissant un large sourire, surement les remerciement du beau brun, c'était très rare et il avait de quoi être heureux et fier. Puis à sa proposition il se leva d'un bond et accepta avec plaisir, enthousiasme sans hésiter ou peut-être même y réfléchir.

Tu sais ... tu devrais réfléchir car ... tu sais comment je suis .... et puis il est possible que je te harcèle si je suis en ....

Il s'interrompit brusquement en voyant les infirmières faire leur entrée, lui aussi allait faire une gaffe, mais heureusement il les avait vu à temps. Un nouveau sourire venait illuminer son visage, les infirmières étaient très sexy et il pensait soudain qu'il était pas contre une auscultation. Mais la voix de Justin se faisait à nouveau entendre et dissipait l'attention du séducteur, surtout que ses paroles étaient des plus étonnantes et surtout gênantes.

..Mais, je dois dire que j'avais prévu de partir pour retourner chez mon père depuis que cela va si mal avec ma mère et mon frère... J'ai dépensé toute mes économies pour mon billet...Bref, on en rediscutera...Allez maintenant repose toi.

Il n'aimait pas ce qu'il venait d'entendre, non pas du tout, il voulait quitter la ville ? Et en plus pour retourner chez son père ? Non mais il c'était cogner la tête ou il était carrément maso. Ce gamin était vraiment un idiot, Brian se redressait pour lui dire le fond de sa pensée mais Justin était déjà sortit et l'infirmière posait ses deux mains sur ses épaules pour le retenir. Alors il se laissa faire, car il aurait bien le temps plus tard de régler cette histoire. Il souriait à nouveau.

Je suis toute à vous mesdemoiselles.

Malheureusement elles ne restèrent pas longtemps car un médecin faisait son apparition, un vieux bonhomme pas du tout sexy ou appétissant, les infirmières s'éloignaient et restaient en retrait alors que le médecin l'auscultait.

Eh bien ... je ne vois pas de raisons particulières pour vous garder plus longtemps. Votre état n'est pas grave, bien sûr il faudra vous reposer et bien prendre vos médicaments et cela pendant environ une semaine. je vais vous faire une prescription que je donnerais à l'infirmière à l'accueil, vous la prendrez en réglant la facture. Prenez soin de vous Monsieur Downay et si il y a le moindre soucis n'hésitez pas à nous contacter ou à repasser.

Le docteur sortait en compagnie des infirmières à la plus grande déception de Brian qui se sentait d'humeur à jouer malgré son état et oui se faire dorloter par ces belles plantes étaient plus excitante que de se faire tripoter par ce médecin ou se retrouver à la maison avec le gamin. Ah tient ! il était où lui d'ailleurs ? Brian se leva du lit, il se retourna légèrement et aperçut son derrière.

Je déteste ces chemises !!

Il se tourna, se retrouvant dos à la porte et se pencha légèrement pour attraper son pantalon poser au bout du lit. Il voulait s'habiller et filer au plus vite d'ici.


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Mar 20 Nov 2012 - 20:55

Bah je crois que je n'ai pas le choix !

Effectivement, Brian n'avait pas le choix et Justin lui fit bien sentir dans un regard faussement triomphal, qui n'était pas là pour se moquer de la situation précaire du malade, mais de l'évidence de la situation. Cela n'allait pas être son frère qui viendrait le chercher vu ce qu'il lui avait fait il y a pas si longtemps que cela. Pour le jeune étudiant, ce n'était pas une question de victoire ou d'égo. Il s'occuperait de lui car il en ressentait le besoin et étrangement le jeune Meyer voulait croire que Brian aurait fait de même pour lui, sans preuve ou déclaration d'amour, juste l'aider même si c'était connu que Brian Downay n'aidait que lui-même. Cependant, il avait l'impression de faire face à un nouveau Brian ou en tout cas un Brian Différemment. Mais, c'était peut-être les médicaments qui agissaient ? Car, Justin n'en pouvait plus de rougir face au remerciement de celui-ci.

Tu sais ... tu devrais réfléchir car ... tu sais comment je suis .... et puis il est possible que je te harcèle si je suis en

Justin resta sur sa fin, peut-être c'était la peur de la tragédie et de l'accident, mais le sexe était bien loin de ses pensées actuelles. Ou est-ce bien de sexe qu'il parlait ? C'était peut-être lui qui avait l'esprit mal tourné ? En tout cas, l'arrivée des infirmières ne lui donneraient jamais la réponse à sa question. Il regarda les belles occuper du malade et délivra ses futurs projets qui devaient l'emmener bien loin de Great Falls. Justin n'avait pas livré cette nouvelle pour tester le restaurateur ou attirer sa sympathie, juste délivrer une future évidence. Il quitta donc la chambre de Brian et le laissa faire le beau.

Je suis toute à vous mesdemoiselles.

Il ne revint qu'une demi-heure après, le médecin semblait avoir donné son avis médical. Il devait se reposer et prendre bien ses médicaments pendant une semaine. Justin l'avait conduit à sa voiture une fois que Sir Downay s'était rhabillé et avait prit ses médicaments à l’accueil comme convenue. Le jeune Meyer roula doucement et laissa la musique bercer le silence jusqu'au logis de Brian. Il l'aida bien-sûr à descendre du véhicule et à le faire rentrer chez lui. Il l'abandonna un instant dans sa chambre et le laissa face à son lit.

Allez, à poil !

Commença Justin avec humour. Il pensa lui donner une tape sur les fesses, mais vu son état il préféra éviter.

Met toi à l'aise je veux dire. Je vais te faire une soupe avec tes médicaments.

Le jeune Meyer le quitta car il avait envie de rester pour aider Brian à se déshabiller, mais il le connaissait. Il savait que son employeur devait ronger son frein de se sentir ainsi dépendant de quelqu'un d'autre. Alors, il le laissait seul pour faire réchauffer un bol de soupe. Il revint avec un plateau et se posa sur le côté du lit. Il présenta rapidement le grand verre avec les médicaments.

Tiens...L’infirmière à l’accueil à dit que cela te mettrait quelques heures cahot. Donc ne t’inquiète pas. Je resterais dans les parages déjà si tu as besoin de quelque chose. je n'avais rien de prévu aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Mer 21 Nov 2012 - 14:35

Justin revenait dans la chambre alors que Brian était en train de s'habiller, Justin lui demandait ce qu'il en était et le restaurateur l'informait de ce que le médecin lui avait dit, le repos, les médicaments et tout. Il ne cherchait même pas à plaisanter ou lui mentir car il était certain que si Justin sentait le piège ou le mensonge il s'empresserait de voir une infirmière ou le médecin lui même et disons que ... pour le moment ... il avait déjà assez fait l'andouille pour le moment. C'est vrai à chaque fois que les infirmières lui souriaient, tout à l'heure, il se demandait si c'était de la drague ou de la moquerie, oui peut-être était-elle en train de se dire : "C'est le gay !" Arf parfois il avait vraiment envie d'étrangler cet idiot mais il ne le faisait jamais. Une fois près, le blessé remplissait les papiers de sortit, il réglait la facture maudissant au passage encore une fois le con qui l'avait emboutit et envoyé ici, pensant que s'il le trouvait il lui enverrait la note de l'hôpital. Puis Justin le raccompagnait chez lui.

Il allait même jusqu'à le mettre face à son lit "Allez, à poil !" souriant et regardant Justin avec de grands yeux, surpris par ses mots et son attitude, il demanda "PARDON ?!!" Met toi à l'aise je veux dire. Je vais te faire une soupe avec tes médicaments. Parfois il était réellement étonné par ce gamin, qui lui sortait des choses surprenantes, incompréhensible, qui agissait même de façon bizarre comme tout à l'heure quand il pleurait ... Pourquoi Brian se sentait parfois mal à l'aise avec lui mais surtout complètement paumé, il était rare que quelqu'un le perturbe de cette façon, alors que ce gamin y parvenait presque tout le temps. Avant les choses étaient claires il était le petit frère ennuyant, envahissant et pleurnichard de son meilleur ami, avec le temps il était toujours aussi collant seulement il était devenu un peu plus agressif et mordant, mais à présent il y avait plus, c'était encore différent, surtout depuis qu'ils avaient couchés ensemble. Avant il était de plus en plus présent dans sa vie et ça à cause du restaurant mais depuis cette fameuse nuit, il l'était encore plus et surtout il semblait s'ouvrir peu à peu devant Brian qui était encore plus perturber et sans savoir vraiment pourquoi. Je ne veux .... Encore une fois le gamin se tirait sans écouter, il faisait ce qu'il voulait comme à son habitude mais de plus en plus il semblait vouloir gérer la vie de Brian, de plus en plus il émettait des avis concernant son comportement, il lui disait quoi faire, comment le faire et quand le faire. Pire qu'une mère ... comme maintenant. Brian ne voulait pas se coucher comme un enfant, ou un malade, il voulait sortir ... même si le médecin disait autre chose. Seulement .... d'un coup la tête lui tournait, il se sentait mal et il n'eut même pas la force de se déshabiller, il enleva juste ses chaussure et se coucha comme ça sur le lit. Quelques instants plus tard Justin revenait avec un plateau. Le coach prenait le verre et le cachet puis l'avala d'un trait écoutant Justin lui dire qu'il resterait à ses côtés. Plus personnes ne se donnaient la peine de faire ça pour lui, que ce soit sa mère, ses amis, non personne ... même pas Danny, quoique depuis quelques jours ils étaient en froid. Il voulait lui dire de ficher le camp, de déguerpir et de le laisser, mais il ne le fit pas, il ne dit rien d'ailleurs, il se contenta de reposer le verre et de s'allonger. Tout ce qu'il voulait s'était dormir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé] Jeu 22 Nov 2012 - 9:44

[SUJET CLOS]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I scream your name [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

I scream your name [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG City - Great Falls :: ~ Great Falls & ses environs... :: GF - Les lieux publics :: Rues de Great Falls-
Sauter vers: