AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Jeu 18 Nov 2010 - 21:54

Il était environ cinq heures de l'après-midi et Lysander était déjà de retour à Great Falls, au grand bonheur de son père qui n'aimait pas la savoir en train de traîner à Milwaukee. N'étant pas vraiment assaillie de devoirs en cette période creuse du semestre, la jolie blonde en profitait pour se distraire un peu plus et passer son temps-libre comme il lui plaisait. En rentrant, elle avait sagement rangé ses affaires de cours dans les tiroirs qui leur correspondaient (elle avait une organisation toute particulière à ce niveau là), avait précautionneusement entreposé son sac vide dans son placard, après avoir bien vérifié qu'il n'y avait pas de miettes ou de petits bouts de papier à l'intérieur, puis avait glissé un vinyle des Beatles dans son tourne-disque et s'était allongée sur son lit sans plus de formalités. C'était ainsi que la jeune fille prenait son pied. Non, elle n'était vraiment pas difficile.

Puis, quand toutes les chansons y étaient passées, elle s'était levée, l'œil vif, à la recherche d'une nouvelle activité. Une activité qui s'était imposée d'elle-même quand son regard se posa sur Pedro, son lapin. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas sorti ! Car oui, dans le monde merveilleux de Lysander, on sort les lapins au même titre que les chiens, et le plus fréquemment possible d'ailleurs. Avant, elle le laissait en liberté dans le jardin, et elle le couvait amoureusement du regard tandis qu'il gambadait un peu partout. Puis, un jour où elle ne s'était pas montré suffisamment vigilante, il avait détruit les plants de salade du Pasteur Morrow, et l'accès au jardin était à présent interdit au pauvre Pedro.

Quelques minutes plus tard, on pouvait donc apercevoir la jeune fille dans les rues de Great Falls, son lapin fermement tenu dans ses bras. Tant qu'elle le pouvait, elle évitait les rues trop fréquentées, ne souhaitant pas spécialement se faire remarquer, mais elle avait aussi dans l'idée d'éviter de trop nombreux rallongements jusqu'au parc le plus proche. Tout en marchant, elle jouait avec le petit cordon qui faisait office de laisse, et qui était rattaché au collier de Pedro par l'autre extrémité, tout en fredonnant l'air de "Drive My Car".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Evan Carter
••• Maître nageur

Messages : 4203
Date d'inscription : 15/11/2010

Description du personnage
Age Age : 19 ans
Côté coeur Côté coeur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Jeu 18 Nov 2010 - 23:16

    C'était la fin de l'après midi et Evan était sur le chemin du retour du lycée, bien content qu'une journée pourrie de plus soit terminée. N’empêche, il n'était pas sûr de réussir à tenir jusqu'à la fin du lycée ; il trouvait les cours tellement inutiles et ennuyeux... Il sortit un paquet de cigarettes de sa poche, en prit une ainsi qu'un briquet avant de ranger le paquet. Il tira une première fois dessus. C'était tellement bon cette connerie, dommage que ça pourrisse la santé, et surtout que ça coûte si cher ... Il marchait d'un pas tranquille, histoire d'avoir terminé sa clope avant d'arriver chez lui. Il préférait ne pas fumer devant ses parents, même si ceux ci devaient sans doute se douter que leur fils consommait des cigarettes (si y'avait que ça!).

    Il était presque arrivé chez lui lorsque qu'il aperçu une femme blonde avec un truc poilu dans les bras, genre petit animal, un peu plus loin. C'était Lysander, la fille du pasteur, il la reconnaissait maintenant. Une idée traversa alors son esprit d'ado débile. Il écrasa son mégot par terre et se dirigea discrètement vers la jeune femme, qui était dos à lui. Une fois juste derrière elle, il posa ses mains sur les yeux de la blonde et la tira légèrement en arrière par la même occasion, histoire de la déstabiliser pour qu'elle lâche sa petite bestiole adorée (qui était d'ailleurs un lapin). Il approcha ensuite sa bouche de son oreille avant de lui demander d'un ton mesquin :


    -Devine qui c'est ? x)

    Evan affichait un petit sourire ravi. Cette fille était vraiment drôle à embêter, il la trouvait tellement niaise! La preuve, elle baladait un lapin...
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Sam 20 Nov 2010 - 23:00

Toute guillerette, Lysander continuait de chantonner en embrassant les environs du regard, se rassasiant avec avidité de ce paysage si familier qu'elle avait sous les yeux. Parfois, elle se disait qu'elle en avait marre de cette ville, qu'elle avait envie de changer d'air un peu, voir du pays, enrichir sa culture. C'est vrai, au fond, elle n'avait jamais vraiment voyagé ! Plus elle y songeait, plus elle se sentait plouc, à être à peine sortie de son village. Elle aspirait tant à devenir un puits de connaissance qu'elle ne pouvait s'empêcher de se trouver ridicule quand elle réalisait que toutes ces connaissances qu'elle avait dûment acquises étaient complètement théoriques et que, concrètement, le savoir qu'elle avait emmagasiné en lisant bouquins sur bouquins ne la menait nulle part.

Comme pour chasser ces idées noires de son esprit, l'étudiante remue légèrement la tête comme en signe de dénégation, et se retrouve surprise dans son geste par ce qui lui paraître être une attaque par derrière, une embuscade en traître qu'elle n'a absolument pas vu venir, pauvre petite fille perdue dans ses rêveries qu'elle est ! Aveuglée par des mains inconnues, son premier réflexe est de crier de cette voix singulièrement suraiguë que peuvent avoir les filles parfois, quand elles croisent un homme qui dégage des phéromones dont elles sont particulièrement réceptives ou quand elles se font agressées (on n'aura jamais suffisamment insisté sur le caractère contradictoire de l'individu féminin de base, aussi ne faudra-t-il pas s'étonner à ce qu'elles attribuent une même réaction à deux phénomènes complètement différents).

Son deuxième réflexe étant de se débattre, sans songer du tout à Pedro qui était tout aussi perturbé qu'elle, elle laisse s'échapper le rongeur en agitant inutilement les bras en l'air et en cherchant maladroitement à agripper son agresseur, par quelque moyen que ce soit. Le « Devine qui c'est ? » tendrait à laisser penser que c'est quelqu'un qu'elle connaît, mais n'étant pas habituée à ce genre de situations, elle ne pense pas immédiatement à envisager cette éventualité.

« Qu'est-ce que... Lâchez-moi ! » intime-t-elle, pas convaincue pour un sou.

Elle se reprend finalement et attrape les deux mains qui lui couvrent les yeux, avant de se retourner vers son interlocuteur. Éberluée, elle reconnaît Evan, ce garnement qui ne pouvait pas s'empêcher de lui faire des misères dès qu'elle en avait l'occasion. Gênée de s'être ainsi fait avoir, elle se pince nerveusement les lèvres avant de lâcher un laconique :

« Evan... N'as-tu donc rien de mieux à faire ? »

Puis, brusquement, elle se rappelle de ce qu'elle faisait là, à l'origine, et du fait qu'elle avait encore un lapin dans les bras il y'a trente secondes de cela.

« P... Pedro ? » s'inquiète-elle, sans trop oser hausser la voix, et pas spécialement persuadée que le lapin reconnaisse son nom.

Ça y est, elle angoisse. Et si elle l'avait perdu définitivement ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Evan Carter
••• Maître nageur

Messages : 4203
Date d'inscription : 15/11/2010

Description du personnage
Age Age : 19 ans
Côté coeur Côté coeur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Dim 21 Nov 2010 - 20:43

    Evan arbora un grand sourire ravi lorsque la jeune femme se mit à crier. Son effet de surprise avait plutôt bien fonctionner il faut croire ! Elle se mit ensuite à se débattre, réaction assez normale à vrai dire, en lui demandant de la lâcher. Son vouvoiement laissait supposer qu'elle n'avait pas reconnu Evan. Elle pensait réellement qu'elle était en train de se faire agresser alors? Un peu paranoïaque sur les bords cette jeune femme on dirait... Le blond finit tout de même par la lâcher, une fois s'être assuré qu'elle avait bien laissé échapper son lapin dans la bataille x).

    Il faut croire que non !

    Répondit-il à sa question, avec un sourire malicieux et légèrement provocateur. Il faut dire qu'embêter les gens était une de ses activités favorites, alors quand il avait l'occasion de le faire, il ne s'en privait évidemment pas, s'en donnant même à cœur joie. En entendant la jeune femme appeler « Pedro », l'adolescent supposa qu'il s'agissait de son si lapin si adorable et mignon (ou pas). Il s'adressa une nouvelle fois à elle d'un ton sarcastique.

    Oup's, on dirait bien qu'il est parti ! Si ça se trouve il s'est déjà fait enlever, ou même écraser par une voiture, ce serait tellement regrettable...

    Au fond, Evan ne souhaitait pas que le rongeur se soit fait aplatir, il était pas si horrible ; il voulait simplement faire flipper un peu Lysander.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Ven 26 Nov 2010 - 17:10

Lysander secoue négligemment la tête, pas vraiment agacée par le comportement d'Evan, plutôt consternée ou inquiète ; quand est-ce qu'il rentrerait enfin dans le droit chemin celui-là ? Malgré tout, elle ne le trouvait ni antipathique, ni foncièrement méchant, et elle se plaisait à croire qu'elle ne l’insupportait pas autant que son comportement vis-à-vis d'elle pouvait le supposer, et que ses taquineries répétées n'étaient qu'une forme plus ou moins maladroite de lui signifier qu'il ne la détestait finalement pas. Nerveusement, elle croise ses bras contre sa poitrine et le dévisage en se pinçant machinalement les lèvres.

« Tu ne devrais pas être en cours à cette heure-ci ? »

Question futile, s'il en est. Le lycée est loin derrière la jolie blonde, finalement, et elle n'est plus habituée à ses horaires, qui étaient relativement variables dans le souvenir qu'elle en garde. Les sarcasmes du jeune garçon finissent par l'atteindre, même si elle s'efforce de ne pas le montrer, et quand il tourne en dérision la disparition de Pedro, la lèvre inférieure de Lys tremble légèrement avant qu'elle ne s'en rende compte et se reprenne.

« Ne dis pas ça, c'est horrible ! Si c'est vraiment arrivé, tu t'en voudras. » balbutie-t-elle, vraiment inquiète maintenant. « Et... Personne n'enlève de lapins, voyons... »

Cette dernière remarque sortie sur un ton à la fois peu convaincu et peu convaincant, l'étudiante tourne la tête de tous les côtés, ses yeux cherchant fébrilement le pelage blanc immaculé de Pedro ; il ne devrait pas être si difficile à trouver, il n'a quand même pas pu aller bien loin en si peu de temps ! Sans savoir de quel côté chercher, elle fait un pas dans une direction, puis revient à sa position initiale, et commence à se mordiller l'ongle de l'index droit, rongée par l'inquiétude. Personne n'enlève de lapin, en vrai ? Elle n'a pas les moyens de payer une rançon ou quoi que ce soit, et puis... Non, vraiment, personne ne serait assez barge pour kidnapper un lapin ?

« Aide moi à le retrouver ! » lâche-t-elle, hésitant entre l'ordre et la supplication, au bord des larmes.

C'est qu'elle l'aime son lapin.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Evan Carter
••• Maître nageur

Messages : 4203
Date d'inscription : 15/11/2010

Description du personnage
Age Age : 19 ans
Côté coeur Côté coeur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Sam 27 Nov 2010 - 13:07

    Evan observait Lysander avec un fin sourire ; ses mimiques l'amusait, elle semblait particulièrement nerveuse. Sa première question l'étonna un peu ; elle se prend pour sa mère ou quoi ? En plus ses 'soupçons' n'étaient absolument pas justifiés puisqu'il ne séchait même pas pour une fois !

    Et non, j'ai fini !

    Lui répondit-il dans un sourire ravi. Il était bien content d'avoir terminé sa journée il faut dire ; et c'était déjà un petit exploit qu'il ait passé autant de temps à travailler sérieusement (ou presque). Après, Lysander était sans doute moins ravie que lui de savoir cela, et de devoir se coltiner l'adolescent, pour le coup. De toute façon, même s'il avait été en train de sécher, il se serait arrêté pour embêter un peu la jeune femme, donc ça changeait pas grand chose au final... A la remarque de la blonde quant au fait qu'il pourait s'en vouloir, Evan prit un air outré.

    Ou pas ! C'est pas moi qui l'aie lâché en plein milieu de la route, la pauvre bête...

    Dit il comme s'il était atterré du comportement qu'elle avait eu vis à vis de son compagnon à quatre pattes. Lorsqu'elle essaya de se convaincre que personne n'enlevait de lapins, Evan en profita pour en rajouter une couche, en sale gosse qui se respecte, et ajouta donc, toujours sur un ton sérieux.

    C'est vraiment ce que tu crois ? Moi ça m'étonnerait pas que quelqu'un le prenne pour l'engraisser et le manger après...


    Il connaissait personne à Great Falls capable de faire ce genre de chose en vrai, surtout qu'en voyant "Pedro", il était facile de se douter que c'était un lapin domestique, et non destiné à finir en pâté. Mais bon, Lysander avait l'air d'avoir de plus en plus de doute, et donc le blondinet en profitait (le vilain!) .

    D'accord ! accepta l'adolescent sans contester. Mais je te préviens, il faudrait mieux pour lui que ce soit toi qui le retrouve !

    Ajouta-t-il dans un sourire sadique plein de sous entendu, pour la faire stresser un peu plus, ou du moins essayer.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Mer 1 Déc 2010 - 21:21

Indécise, Lysander ne sait pas trop si elle doit être soulagée du fait qu'Evan était justement sur le chemin du retour et ne séchait absolument pas les cours, ou si elle devait être déçue que tout son petit effet tombe à plat. Difficile pour elle d'avoir le dessus sur l'énergumène, et avec cette question elle avait eu la très fragile impression, l'espace d'un instant, de s'affirmer en tant qu'aînée du jeune homme, impliquant par là qu'il lui devait cet espèce de respect que, à l'évidence, il ne nourrirait jamais à son égard.

« Oh, bien... Je vois. » lâche-t-elle dans un souffle.

La logique aurait voulu qu'elle enchaîne sur les devoirs qu'il avait probablement à faire, mais elle n'était pas suffisamment moralisatrice pour cela, et contrairement à ce qu'on pourrait croire de prime abord, prendre un ton maternel pour réprimander ses concitoyens étaient loin d'être un de ses loisirs favoris.

« As-tu la mémoire si courte ? Je ne l'aurais pas lâché si tu ne t'étais pas amusé à m'effrayer de la sorte ! Franchement, je me demande ce que j'ai pu te faire... »

Elle secoue légèrement la tête, mi-consternée, mi-peinée ; c'est vrai, au fond, elle ne s'était jamais montré mesquine envers lui, ni quoi que ce soit (s'était-elle déjà montrée mesquine envers qui que ce soit ?) est-ce que c'est quelque chose d'autre chez elle qui l'agaçait ou est-ce qu'il n'avait juste pas besoin de raisons particulières pour lui en faire voir de toutes les couleurs ? Le ton sérieux qu'il prend sur la fin la perturbe, et elle commence à se ronger l'ongle du pouce en le dévisageant.

« Tu crois ? Qui pourrait faire une chose pareille ? Pedro est trop mignon, ça serait inhumain de le manger... »

Dans sa tête, elle passait en revue tous les habitants de Great Falls en essayant d'établir s'ils seraient capables ou non d'une telle chose, avant de réaliser qu'elle a plus important à s'occuper pour le moment et qu'il serait grand temps d'agir. Finalement, Evan accepte de l'aider à rechercher le rongeur, sans se départir de son sens de l'humour (elle espèce, du moins, que c'est de cela qu'il s'agit) et laisse planer un léger air de menace sur la fin de sa phrase, ce qui n'échappe pas à l'étudiante. Alors qu'elle s'apprêtait à geindre de nouveau, Lysander se reprend et décide de tenter une nouvelle tactique.

« Cause toujours. Je le sais bien, moi, au fond, que tu ferais pas de mal à un lapin. T'es quelqu'un de bien Evan, c'est juste que tu fais vachement d'efforts pour le cacher. » (a)

Avec un sourire malicieux et innocent à la fois, elle finit par tourner le dos au jeune homme pour aller fouiller les buissons environnants ; Pedro n'avait pas du parcourir beaucoup de distance entre temps, d'autant que sa flemmardise était notoire dans les environs.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Evan Carter
••• Maître nageur

Messages : 4203
Date d'inscription : 15/11/2010

Description du personnage
Age Age : 19 ans
Côté coeur Côté coeur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Jeu 2 Déc 2010 - 18:58

    Un petit sourire satisfait s'inscrit sur le visage d'Evan en entendant la réponse de Lysander. Elle qui voulait trouver quelque chose à lui reprocher, elle avait carrément loupé son coup, pour la plus grande joie de l'adolescent ! En entendant la jeune femme l'accuser (à juste titre bien sûr, mais Evan ne l'entend volontairement pas de cette manière), il prend un air atterré par le comportement de la blonde avant de lui répondre.

    ça va être de ma faute maintenant ! Dit il en levant les yeux au ciel, comme si cette accusation n'était absolument pas fondée.

    En tout cas, elle a raison de se demander ce qu'elle lui a fait pour qu'il l'embêter autant, c'était une bonne question en fait... A vrai dire la réponse était : rien ! Jamais elle n'avait été ne serait-ce qu'un peu méchante avec elle, ce qui était même étonnant quelque part, vu comment le blond était chiant à son égard. Il ne savait même pas pourquoi il était comme ça avec elle, il n'y avait pas de raison... Enfin, si, c'était sans doute parce que son coté 'petite fille parfaite et innoncente' l'énervait ?

    Mignon, mignon … C'est vite dit ! Ça m'étonnerait qu'un type genre chasseur ou fermier prenne ce critère en considération quand il voit un lapin se balader !

    Continua t il d'un ton sérieux. Ce que disais n'était pas faux en théorie, mais (heureusement ?) à Great Falls, son lapin ne craignait en fait pas grand chose... Le petit blond se mit à rire légèrement lorsque Lysander lui dit qu'il était quelqu'un de bien. C'était une blague ? Il s'y attendait à pas à celle-là en tout cas, surtout venant de sa 'victime' préférée. Même si elle avait sans doute raison dans le fond, Evan n'était pas d'accord avec ça. Non, il n'était pas quelqu'un de bien. Il ne voulait pas l'être. Pour lui, ça rimait avec parfait, sage, généreux, qui fait tout bien comme il faut, etc, etc. En somme quelqu'un qui rentre dans le moule, quelqu'un de normal, voire banal, qui passe inaperçu ; et ça c'est ce qu'Evan voulait éviter d'être à tout prix. Il voulait pas être comme tout le monde, par peur de devenir transparent. Il regarda alors la jeune femme, avec un sourire mesquin.

    J'espère le trouver en première pour te prouver que tu as tort alors !

    Et cette fois ci, il était beaucoup plus sérieux. Il préférait encore être un méchant sadique qu'un mec trop gentil, et puis il voulait pas que Lysander ait raison à propos de lui. Il se mit donc à s'approcher du bord de la route, cherchant Pedro de ses yeux attentifs au moindre mouvement dans les buissons.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Mer 15 Déc 2010 - 16:03

Evan lève les yeux aux ciels tandis qu'elle, éberluée, le fixe du regard ; son culot n'a-t-il donc pas de limites ? Pas trop sotte non plus, Lysander sent bien qu'il prend un malin plaisir à se jouer d'elle, et que la meilleure chose à faire est de ne pas répliquer, car ça ne ferait qu'entretenir le jeu. Alors, par dépit, elle pousse un léger soupir en faisant légèrement osciller sa tête de gauche à droite, l'air désapprobateur.

Puis, Evan développe un raisonnement basé sur le fait que les personnes susceptibles d'en vouloir à son lapin ne se laisseraient pas amadouer par une quelconque mignonneté, si tant est que ce mot existe. Prête à lui rétorquer quelque chose sur le même ton que précédemment, elle se ravise soudain en réalisant quelque chose, se pince machinalement les lèvres en y songeant de manière un peu plus poussée pendant deux secondes, puis prend soudain la parole avec, pour la première fois depuis le début de cette conversation, une once flagrante d'ironie dans la voix.

« Oh oui, bien sûr, je ne sais pas pourquoi je n'avais pas envisagé plus tôt de prendre en considération les masses de chasseurs qui viennent chercher du gibier par ici... »

Elle ponctue cette phrase d'un roulement d'yeux sans équivoque quant à son degré d'agacement, avant de se rendre compte de la rapidité avec laquelle il avait réussi à la mettre « hors d'elle » en si peu de temps. D'ordinaire elle ne prenait jamais ce ton sarcastique avec qui que ce soit !

« Voilà, c'est malin, tu m'énerves et maintenant je deviens méchante, c'est ta faute. » se plaint-elle en le poussant très très légèrement du bout de l'index (sans se risquer à prolonger le contact, d'ailleurs).

Forcément, comme elle l'avait aisément imaginé, le jeune Carter ne réagit pas excessivement bien en entendant son « compliment » et cherche à tout prix à renier le semblant de bonté qui doit rester en lui, n'hésitant pas pour cela à recourir à des menaces à peine voilées. Évidemment, face à ce ton si sérieux, Lys ne peut qu'avoir peur et elle se demande s'il serait vraiment capable de manger Pedro, juste pour la faire chier. Cela dit, la technique de la gentille Lysander ne fonctionne visiblement pas avec lui, alors elle continue de tenter autre chose.

« C'est marrant, je n'aurais pas cru que tu sois si sensible à l'opinion que j'ai de toi. Je ne te connais vraiment pas au fond, alors qu'importe mon regard et pourquoi chercher à le changer ? Ça me plaît de croire que t'as bon fond, et je continuerais de le croire. »

Point final. Bon, elle essayait d'avoir l'air convaincue par ce qu'elle disait, mais en fait, ça lui faisait vraiment bizarre, et elle n'y croyait qu'à moitié. Ayant assez perdu de temps avec cela, elle continue de fouiller dans les buissons, et, de là, hausse la voix pour ajouter :

« Et si tu finis vraiment pas manger Pedro, j'espère que tu t'étoufferas avec un de ces os ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Evan Carter
••• Maître nageur

Messages : 4203
Date d'inscription : 15/11/2010

Description du personnage
Age Age : 19 ans
Côté coeur Côté coeur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Jeu 16 Déc 2010 - 20:29

    Un air surpris s'inscrit sur le visage d'Evan lorsqu'il entend Lysander lui répondre sur un ton ironique. Elle, faire de l'ironie, c'est possible ? A croire que oui, mais c'est la première fois que l’adolescent assiste à cela. Il doit l’exaspérer à un point vraiment élevé pour qu'elle régisse ainsi. Cette idée lui décroche d'ailleurs un fin sourire satisfait ; il est plutôt fier de lui sur ce coup. Son sourire s'élargit lorsque la blonde dit qu'elle devient méchante, et Evan ne peut s'empêcher de rigoler.

    A croire que je déteins sur toi !

    Constate-il d'un air ravi. Même si au fond ça ne lui apporte rien, il aime bien embêter les autres, les pousser à bout... Surtout quand ce sont des gens 'trop' gentils comme Lysander. Quand la jeune femme vient toucher son épaule du bout de l'index, le blond suit le doigt du regard sans réagir puis pose à nouveau ses yeux sur le visage de la demoiselle.

    Fait gaffe, je mors.

    Lui précise-il avec un petit sourire en coin. C'est pas très effrayant comme "menace" -il cherchait pas particulièrement à ce qu'elle le soit non plus- mais tout de même assez réaliste. Enfin, Evan ne compte pas la mordre dans l'immédiat mais il en serait sans doute capable. Il écoute ensuite la jeune femme avec une certaine attention. Même si l'adolescent ne l'admettra jamais complètement, elle a totalement raison. Il n'aime pas qu'on ait une opinion de lui qu'il trouve fausse, qui que soit la personne en question. Il garde tout de même un air détaché pour lui répondre.

    T'as pas tort pour une fois, j'en ai rien à battre si tu penses que je suis brave garçon en fait ...
    Sache juste que tu te trompes, et je suis bien placé pour le savoir,
    ajout-il finalement avec un sourire machiavélique.

    Evan trouve tout de même cette fille étrange ; pourquoi s'obstine t elle a penser que 'tout le monde il est gentil' ? Elle est vraiment niaise ou quoi ? Parce qu'aux dernières nouvelles ça n'est pas le cas. Du moins, du point de vue du garçon... Il tourne ensuite la tête en direction du bas coté, toujours à la recherche de ce foutu lapin, qui n'a pas l'air décidé à montrer le bout de son nez le fourbe. La dernière remarque de Lysander fait doucement sourire Evan, lui donnant encore plus envie de trouve cette sale bête le premier.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Lun 24 Jan 2011 - 18:50

Punaise, plus d'un mois plus tard, je suis trop trop désolée. T_T Si tu veux arrêter le topic là, je comprendrais hein. silent
Lysander réalise bien que leur rapport de force commence à perdre son équilibre, et que quoiqu'elle dise ça le fera forcément sourire, ou rire, ou, au pire, ça lui donnera une occaion supplémentaire de se moquer d'elle. Comme s'il n'y en avait pas déjà assez. Il a même l'air amusé à l'idée qu'il puisse déteindre sur elle ! En guise de réponse, Lysander se contente d'un «pwaah» et d'une grimace dont elle avait le secret ; elle n'allait tout de même pas perdre son temps à tenter de trouver une réplique convenable, d'autant que ça lui semblait perdu d'avance.

Qu'ensuite, il se contente de la prévenir qu'il mord la rassure légèrement. Rien qu'en le touchant du boit de l'index, la jeune fille craignait de provoquer sa «fureur» comme il lui était fréquemment arrivé d'énerver des gros bouseux qui aiment se la jouer «tu me touches je te bouffe» ; elle se retient pourtant de soupirer de soulagement, ça ferait mauvais effet.

« Et je parie que tu as la rage en plus de cela... » marmonne-t-elle doucement, ses yeux furetant à droite et à gauche à la recherche de son lapin.

Ce type intriguait vaguement Lysander. Comme beaucoup d'autres en réalité. Il n'était pas le seul à se comporter de la sorte, à arborer en permanence une sorte de style rebelle, ou à se la jouer haineux de la vie et compagnie. Mais où est l'intérêt ? C'est quelque chose qui échappait totalement à la jeune Morrow. Elle trouvait cela tellement plus naturel de se montrer tel que l'on est, sans chercher à se cacher derrière des airs de gros dur. Bon bien sûr, elle concevait tout à fait que cela puisse être un «mécanisme de défense» comme le disent les psychologues, mais même. Elle trouvait cela dommage. À quatre pattes dans les buissons, elle relève tout de même la tête suite à la dernière phrase d'Evan, et la secoue légèrement de droite à gauche et vice versa, avec cet air de la fille qui n'approuve pas ou ne comprend pas quelque chose.

« C'est si keaffant que ça de jouer au méchant garçon ? Vraiment ? Qu'est-ce que ça t'apporte ? Tu crois que les gens vont te respecter parce que tu menaces de manger leurs lapins ou... ? Enfin. Je sais que je suis vieux jeu. Je ne comprendrai probablement jamais cette mode actuelle qui fait que tous les vices deviennent, genre, glorieux ou je sais pas quoi. »

Non, elle ne comprendra sans doute jamais quel est l'intérêt de se laver les dents avec du Jack Daniel's (comme le chante si bien Ke$ha) ou de se prétendre plus mauvais qu'on ne l'est en réalité. Ça ne la gênait pas vraiment, en réalité, d'être autant à côté de la plaque. Elle regrettait juste, parfois, d'être si différente de la plupart de ses camarades, et il lui arrivait de plus en plus fréquemment de se sentir seule.

« Oh, Pedro !!! »

Ça y est, elle l'avait retrouvé ! Ne cherchant nullement à cacher sa joie, Lysander laisse s'exprimer tout son bonheur dans l'exclamation de sa voix et la vivacité avec laquelle elle s'empare de son rongeur, qui n'avait, soit dit en passant, par l'air perturbé le moins du monde.

« Tu m'as fait peur Pepe, me refais plus jamais ça ! Le très vilain vilain garçon que tu vois là voulait te manger, tu te rends compte ? » fit-elle en accentuant bien son intonation sur le "très vilain vilain".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Evan Carter
••• Maître nageur

Messages : 4203
Date d'inscription : 15/11/2010

Description du personnage
Age Age : 19 ans
Côté coeur Côté coeur : Aucune relation officielle
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Mer 26 Jan 2011 - 21:59

[Comme je suis trop bonne, je te pardonne Cool ]


    Evan de son coté trouve la situation en aucun cas gênante et est loin d'être mal à l'aise. Il faut dire que Lysander le fait plus rire qu'autre chose, même si elle ne le fait pas vraiment exprès. D'ailleurs la grimace que sa remarque inspire à la jeune femme décroche un nouveau sourire à l'adolescent. L'idée de lui ressembler ne serait-ce qu'un peu est si désagréable que ça ? Enfin lui n'aimerait pas du tout ressembler à Lysander, donc il peut comprendre que ce soit réciproque !

    Possible...

    Fait remarquer le blond, amusé, sans pour autant lâcher des yeux le bas coté arboré de la route. Il est bien planqué ce foutu lapin, à croire qu'il a peur d'Evan ! x) Le garçon ne prête d'ailleurs plus tellement attention à la blonde, cherchant plutôt avec interêt le rongeur, jusqu'à ce que celle ci reprenne la parole. Son discours surprend un peu le blond, lui faisait même froncer les sourcils. Il aime pas trop comment se met à lui parler Lysander. Il prend alors le temps de tourner la tête en sa direction pour la regarder en face.

    Je sais pas ce que t'imagines à propos de moi, mais je joue aucun rôle ou quoi que ce soit du genre. Je suis juste moi-même, et je vis ma vie comme je l'entend, c'est aussi simple que ça...

    Répond-il, ayant retrouvé son sérieux. Il sait bien que certains jeunes se la jouent "rebelles" mais il ne pense pas faire partie de ceux là. Lui, il fait simplement ce qu'il lui plait, et agit de manière à avoir une vie 'sympa', sans se soucier de la mauvaise image de lui qu'il peut donner aux gens. Il fume, boit et se drogue parce qu'il trouve ça agréable et que ça lui donne l'impression de profiter pleinement de sa jeunesse quelque part, mais pas parce que ça lui donne un genre "cool". Après, l'image de "badboy" que tout ça peut lui donner ne le dérange en rien non plus c'est clair !

    Il entend ensuite la demoiselle clamer le nom de son lapin, et constate qu'elle a retrouver la petite bestiole avant lui, ce qui le contrarie un peu mais bon, tant pis ! Il s'arrête donc de chercher et se tourner vers l'autre blonde, ne pouvant s'empêcher de pouffer en entendant sa remarque. "Pepe", c'est tellement ridicule ! Déjà que balader un lapin de compagnie est assez pitoyable, alors là c'est le comble ! Le lycéen rit de plus belle en entendant comment le désigne Lysander. Surtout qu'elle parle à son lapin quoi, comme s'il la comprenait. Elle vraiment sur une autre planète cette fille.

    C'est bête que j'ai pas pu d'ailleurs, j'avais un petit creux...

    Ajoute le lycéen, ayant retrouver son ironisme habituel. Il se décide ensuite à continuer sa route pour rentrer chez lui, jugeant qu'il a vu largement assez longtemps Lysander pour aujourd'hui.

    Maintenant que je suis rassuré quant au sort de ton pauvre petit lapin, je vais pouvoir vous laisser tous les deux.

    Finit Evan avec un sourire d'ange, faussement attendri par ces "retrouvailles". Sur ses bonnes paroles, il se remet en route sans s'attarder davantage, laissant la jeune femme avec son adorable rongeur.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé] Ven 4 Fév 2011 - 20:28

Quelle générosité ! J'admire. Merci. I love you

Pensivement, Lysander se borne à hocher la tête en réponse à la remarque de Evan. Elle n'a rien à ajouter, en vérité. Si elle cherche à le comprendre, elle craint aussi de se risquer à émettre des hypothèses trop catégoriques et de se mettre à le juger. C'est bien la dernière chose qu'elle souhaite, au fond. Alors oui, il vit sa vie comme il l'entend, grand bien lui fasse. Chacun a son petit bonhomme de chemin à parcourir. La jeune Morrow regrette juste que les chemins que les gens autour d'elle prennent ne conduisent pas tous à une entente générale et partagée, car il est de notoriété publique que l'innocente blondinette nourrissait encore de grands espoirs dans cette drôle d'utopie.

« Ok. C'est cool. » lâcha-t-elle sur un ton neutre, ne cherchant pas à relancer la conversation là dessus - elle est à court de questions, de toute façon.

Et puis elle met enfin la main sur son lapin, et Evan passe au second plan tout d'un coup. Trop heureuse de retrouver son Pedro, elle le sert fort contre elle -pas trop non plus, le but n'étant pas de le tuer, quoique ça ferait un heureux- et enfouit son petit nez dans le pelage du rongeur. Ce qu'il peut être doux ! Après cela, même l'ironie criante dans la voix d'Evan ne parvient pas à l'attendre, au contraire, ça l'amuse presque.

« Oh allez, je suis sûre que tu as des trucs bien meilleurs à manger chez toi. » répond-t-elle machinalement en caressant son lapin.

Fidèle à elle-même, Lys manque de peu de tomber dans le panneau du sourire angélique qu'arbore le jeune homme, et se ressaisit au dernier moment, réalisant qu'il s'agit bien évidemment d'un leurre.

« C'est ça, rentre bien alors ! Et je sais que je peux compter sur toi si je le perds de nouveau... » conclut-elle avec l'ombre d'un sourire étincelant.

Quoiqu'il y a fort à parier qu'elle va se montrer mille fois plus prudentes par la suite, maintenant qu'elle a pris conscience de la psychopathie latente du jeune Carter. C'est qu'au fond, il lui fout légèrement les pépettes, malgré tout.

« Et n'oublie pas de faire tes devoirs ! » lance-t-elle, faisant là montre d'une espièglerie particulièrement effrontée, une fois qu'elle s'est assurée qu'il s'est suffisamment éloigné.

Peu désireuse de s'éterniser ici, l'étudiante tourne ensuite immédiatement les talons et rentre à petits pas pressés chez elle, ayant eu sa dose d'émotions pour la journée.

Sujet Terminé.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

If I could speak the language of rabbits, they would be amazed and I would be their queen [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG City - Great Falls :: ~ Great Falls & ses environs... :: GF - Les lieux publics :: Rues de Great Falls-
Sauter vers: